Vous avez attendu 11 mois et beaucoup plus longtemps si vous avez cherché l'étalon idéal pour votre jument et vous pensez être prêt pour le grand jour du poulinage... mais il y a beaucoup de préparations et de choses à savoir avant l'arrivée de cette petite merveille! 

 

Premièrement, il y a plusieurs coûts reliés à ce grand projet et aussi beaucoup de temps à consacrer aux soins avant et après la mise bas.  Vous avez bien étudié tous les aspects et vous et votre jument êtes prêt pour l'aventure, alors allons-y!

 

Si l'insémination naturelle n'est pas possible et que l'étalon est dans notre secteur, je peux m'occuper de la récolte.  Le sperme peut arriver congelé de l'extérieur et nous devrons coordonner le tout pour que la jument soit prête.  Nous procédons ensuite à l'insémination artificielle.   

 

 

 

 

 

 

 

 

La première vérification de gestation aura lieu vers le 14e jour après l'insémination (échographie)

et le 2e examen vers le 40e jour de gestation.

 

Pendant que maman complète paisiblement sa gestation, votre travail préparatif continue:

  • L'alimentation adéquate est très importante pour la jument poulinière.

  • Afin que la jument ne transmette pas de parasites à son poulain, il est nécessaire de vermifuger en cours de gestation.

  • Une jument vaccinée produit un colostrum de meilleure qualité.

  • Il est préférable d'avoir un box spacieux, paillé, sécurisé et à l'abri des intempéries.  N'oubliez pas que la plupart des poulinages ont lieu la nuit, donc un bon éclairage est de mise.

  • Soyez prêt avec votre trousse de poulinage (licol pour la jument, wrap de cotton pour la queue, serviettes, teinture d'iode pour désinfecter le cordon, etc., sans oublier le numéro de téléphone de votre vétérinaire!)

 

Le grand jour de l'accouchement:

  • Ne pas intervenir si tout se passe bien.

  • Appeler votre vétérinaire si tout ne semble pas normal et particulièrement si la jument pousse violemment sans résultats.

  • Dégager rapidement les naseaux du poulain si celui-ci naît couvert des enveloppes foetales.

  • Ne pas couper le cordon ombilical.  Le cordon se rompra quand le poulain ou la jument se mettra debout.

  • Désinfecter généreusement le cordon côté poulain avec de l'iode.

  • Laisser la mère et le poulain se reposer.

  • Assurez-vous que le poulain s'alimente et comme il est un peu maladroit, il faut souvent une demi-heure à deux heures avant de réussir.  Si votre jument le permet, vous pouvez aider un peu en le guidant.

  • Demandez à votre vétérinaire de passer dans la journée pour vérifier que tout vas bien.

  • Laver le pi de la jument avec un linge propre et de l'eau tiède.

  • La jument doit expulser le placenta dans les 3 heures.

 

Les soins au nouveau-né:

  • Désinfecter quotidiennement le nombril à la teinture d'iode.

  • Observer régulièrement le poulain: vérifier l'expulsion du méconium et l'absence de signe de coliques, regarder si l'urine ou du pus s'écoule par le nombril, surveiller l'apparition de signes respiratoires, de boiteries, de déformation articulaire, et ne pas attendre quelques jours pour faire venir le vétérinaire s'il y a quelque chose d'anormal.

 

Le lait de la jument répond aux besoins du poulain pendant les 2 premiers mois de lactation. Ensuite, il doit pouvoir consommer avec facilité des concentrés additionnels formulés spécifiquement pour lui afin de remplir ses besoins.

 

Et le jour du sevrage arrivera entre l'âge de 4 à 6 mois.  Quel que soit la méthode de sevrage préconisée, vous devez bien planifier ce passage à une vie plus autonome.  L'alimentation du poulain et de la jument devra être changée.

 

Je vous souhaite de vivre ces moments pleinement et si vous éprouvez des inquiétudes, n'hésitez pas à me consulter.