Même si chacun adore passer des heures avec son cheval, le marcher une nuit entière en espérant qu'il passe du fumier n'est pas le rêve de personne.  La colique n'est pas une maladie mais une manifestation de douleurs abdominales. L'anatomie du système digestif du cheval, ainsi que son seuil de tolérance à la douleur, le rendent très sujet à faire des coliques.  

 

Reconnaître un cheval en colique n'est pas difficile car il présente l'un ou plusieurs des signes suivants:

  • Il est anxieux

  • Ne mange pas

  • Il est en sueur

  • Se couche et se relève

  • Se roule par terre

  • Se regarde le ventre

  • Frappe son ventre et grince des dents

  • Gratte par terre avec son sabot

 

Deux options s'offrent à vous, si le malaise est léger, vous pouvez le faire marcher une vingtaine de minutes et voir s'il y a amélioration.  Dans le cas où le cheval présente des signes plus sévères, il faut appeler le vétérinaire immédiatement et faire marcher le cheval en attendant son arrivée.

 

Il y a plusieurs causes de coliques.  Notre région très sablonneuse est malheureusement propice aux coliques de sable. Il est important de vérifier la présence de sable dans le fumier de vos chevaux et de les traiter au besoin lors d'un test positif avec du psyllium.  Pour la durée du traitement, consultez-moi.  Pour prévenir l'accumulation de sable, la supplémentation de psyllium pendant 1 semaine par mois favorisera l'élimination du sable du tractus digestif avant qu'elle ne déclenche des problèmes de colique ou autres désordres digestifs.  

Procurez-vous Psyllium Défense, un de nos produits chez Lozana Santé!  

 

La majorité des coliques se traitent bien à l'écurie sans séquelles majeures pour le cheval, mais cette condition n'est pas à prendre à la légère car c'est très douloureux pour le cheval et l'intervention au bon moment peut sauver la vie de votre fidèle compagnon ou éviter la chirurgie.